juin 26

Amed by Nicko

Ecrit par Nicko et classé dans la rubrique Amed | Bali

Partir avec un pote en voyage dans un pays dans lequel il s’est déjà rendu a beaucoup de bons côtés : pas besoin de préparer l’itinéraire, de composer une pharmacie adaptée ou de se renseigner sur les vaccins à faire. Là où ça devient rigolo, c’est quand on commence à lui faire une confiance aveugle…

Après quasiment 24 heures de voyage pour rejoindre Bali, le voyage commence sur les chapeaux de roue : une course (dans les 2 sens du terme) de taxi pour rejoindre Ilo et Gael digne d’un des meilleurs épisodes de Fast & Furious. Et la découverte d’une particularité amusante chez les taxis balinais : c’est au client de guider le chauffeur ! (ou comment te rendre compte qu’on a très vite du mal à se passer d’un GPS).

Les retrouvailles avec nos voyageurs préférés, dans le petit village d’Amed, sont réussies : fried noodles, baignade sous le coucher de soleil et découverte de la Bitang (bière nationale) autour d’un concert de reggae (les balinais sont fans de reggae et plus particulièrement de Bob Marley).

IMG_2389

Le lendemain pour notre première excursion, nous nous en remettons à notre guide improvisé Jéjé (qui avait passé 12 jours à Amed il y a un peu plus d’un an). Cette première ballade s’annonce simple : rejoindre le Palais d’Ujung, un temple sur l’eau.

La location de scooters est nécessaire. Gael et moi n’ayant jamais touché à un scooter, nous laissons le soin à Jéjé et Ilo de conduire les scoots. Ilona est un peu inquiète (7 ans sans scoot, c’est long…) mais Jéjé la rassure très vite : la route sera rapide (1h/1h30) et facile. La réalité est tout autre chose, et dès les premiers kilomètres : route inondée, nids de poule à foison, circulation folklorique, klaxons a tout va, et surtout, descente et montée assez rudes.
Mais Jéjé, d’humeur bizarrement assez optimiste, nous rassure très vite : « nous avons passé le plus dur ! ».
OUF.

Encore une fois, incompréhension de notre part : les montées deviennent de plus en plus ardues, et les descentes de plus en plus laborieuse. Nous regrettons les routes de montagne en zigzag que nous avons en France, souvent longue et ennuyeuse, mais sécurisée.
Moi qui chambre régulièrement Jéjé sur sa mémoire, je me dit que c’est bien fait pour moi. La route devient de plus en plus chaotique et je découvre très vite une nouvelle phobie chez Ilona (dont je suis le passager) : les descentes. Jusqu’à une certaine pente, qui nous a failli être fatale.

Sur les conseils de Jéjé, Ilo n’utilisait jusqu’alors que le frein arrière (le frein gauche). Mais la technique a montré ses limites : suite à un virage, le scoot a d’un coup pris beaucoup, beaucoup de vitesse. Nous sommes passé de 30km/h à 70…Ilona a commencé à perdre ses moyens, à mettre ses pieds à terre pour freiner avec ces semelles, mais en vain : le scoot a continué à prendre la vitesse. La voyant ne plus savoir quoi faire, je me met crier « DROITE DROITE », puis, le temps de me rendre compte que c’était incompréhensible, je reprend de plus belle « FREIN DROITE FREIN DROITE » et nous voila arrêté sur le côté, entiers, avec une Ilona toute tremblante (qui malgré sa panique, a réussi à rester sereine pour freiner à temps, chapeau).

IMG_2854

Plus de peur que de mal, nous continuons néanmoins la route, pour se rendre compte que la route était de plus en plus compliquée, pour finalement décider de faire demi-tour. Même si nous n’avons pas atteint le temple, nous avons vu de superbes paysages (route montagneuse sur le bord de mer, comme on peut en retrouver en Corse), traversé des villages empreint d’authenticité (avec parfois des conditions de vie très modeste) et découvert le climat indonésien, avec une petite averse à la clé.

IMG_2414

Depuis, on s’est vengé en emmenant Jéjé en randonnée et en poussant sa condition physique à bout (1 heure et demi de marche et une montée un peu abrupte ont suffit). Bien fait ! 😉

Nous avons continué notre périple, avec de belles choses au programme : temples, Mont Batur, rizières, massages, cours de peintures, spectacle de danse balinaise, problèmes coliques (auxquels je suis pour l’instant le seul à avoir échappé, youpi, mais jusqu’à quand ? 😀 ) et bien sûr Arak, l’alcool local.

IMG_2630

A noter qu’on mange très bien, et qu’ici il y a un principe un peu paradoxal : plus c’est cher, moins c’est bon.

IMG_3064

Nous venons de quitter Ilo et Gael, qui rejoignent la Nouvelle-Calédonie, et avons décollé pour Java ! Un nouveau voyage commence…

Cet article a été lu 4 478 fois et il y a 11 commentaires.

→ Laisser un commentaire (obligatoire)

Ton prénom ou pseud0nyme :

 

Le contenu de ton message :


 

→ 11 commentaires

Vous pouvez choisir votre propre avatar en utilisant le service Gravatar.
Les autres avatars sont générés automatiquement avec votre prénom et Google images.
  • lundi 8 juillet 2013 à 19 h 46 min
    denis :

    quel sang froid ma fille je me rattrape dan s mes commentaires.

  • samedi 29 juin 2013 à 0 h 26 min
    malou :

    Les première et troisième photo donnent envie de vous tuer! La deuxième est à mourir de rire et l’article est superbe! Un nouveau dans le blog 😀

  • jeudi 27 juin 2013 à 19 h 26 min
    lisette :

    fried noodles… J’en veux!!!! très belles photos.bise

  • jeudi 27 juin 2013 à 16 h 55 min
    jejeremy :

    no more scoot anymore

  • jeudi 27 juin 2013 à 16 h 41 min
    buz :

    Ahah ! Pas mal toutes ces anecdotes.
    Un peu flippant l’épisode du scoot, ça me rappelle la fois ou je suis aller en Roumanie avec une voiture pourrie 😀

  • mercredi 26 juin 2013 à 20 h 07 min
    Geneviève :

    brrr… heureusement pour nous, les frissons c’est a posteriori ! Merci les gars pour les aventures partagées ! Très bonne suite de vacances à Java :-)

  • mercredi 26 juin 2013 à 13 h 05 min
    Chinese Nickuu :

    Ahah énorme l’URL de l’article !! L’insistance de GG à se justifier est LOUCHE !

  • mercredi 26 juin 2013 à 11 h 10 min
    jejeremy :

    je re précise que j’avais fait la même route un an avant sans souci avec severine en 3h aller – retour!
    Ayant l’habitude des deux roues je n’ai pas su voir les difficulté qui pour moi était plus du loisirs – manège :-)
    Super séjour avec vous les copains!
    Nasi grang à vous en vous souhaitant un super mie gorang 😉

  • mercredi 26 juin 2013 à 11 h 07 min
    jejeremy :

    Je précise que j’ai dis a ilona de n’utiliser le frein droit (frein avant) seulement en cas d’urgence car les routes était un peu sableuse par endroit et mouillée cela aurai pus etre dangereux.
    Moi j’ai trouvé ca cool et gael à choisi le bon conducteur senteur de ….. scoot!

  • mercredi 26 juin 2013 à 10 h 44 min
    Ilona :

    C’est le jéjégoreng sur la première photo! Je n’ai rien à ajouter à ton article Nico, je pense qu’on a vécu la même chose sur l’étape scooter!

    Belles photos! (de Nicko)

  • mercredi 26 juin 2013 à 10 h 39 min
    Gael :

    Je précise que la première photo ne représente pas le « Water temple » :)



Oloin.net - le blog qui est loin.